Une question?

Guide de démarrage de la ecigarette

Cet article est dédié aux débutants complets, et aux personnes qui ont eu une mauvaise expérience au démarrage. Passer à la ecigarette n’est pas facile? Mais si, mais si... Simplement il y a quelques idées reçues et de nombreux mauvais conseils pleins de bonnes intentions qui peuvent compliquer les choses et conduisent à mal choisir son dosage, mal choisir son matériel ou mal l’utiliser car Il y a des tas de façons de mal démarrer, et donc d'abandonner et seulement une poignée de façon de bien se mettre sur selle.

Voilà ce qu'on risque à mal démarrer :

  • Des dépenses inutiles
  • "Souffir" (maux de gorge, fuites de liquide, goût de brûlé) en pensant que c'est normal
  • Tirer une croix sur la ecigarette et passer complétement à côté d'un outil très puissant !


Voici les points les plus importants pour bien démarrer :

  • Le dosage de nicotine : C’est la sensation en gorge, il en faut ni trop ni trop peu et peu importe combien vous fumez de cigarette
  • Le type de "tirage" : Serré ou aérien (indirect ou direct), la façon d'aspirer ça change tout et c'est le matériel qui décide.
  • L’autonomie : Avoir assez de batterie pour sa journée même les "pires".
  • Le goût : Au démarrage il vaut mieux la jouer “prudent”
NICOTINE.jpg

Choix du dosage de nicotine

Une sensation, peu importe combien vous fumez

Le dosage de nicotine correspond très exactement à ce que vous allez ressentir en gorge à chaque bouffée, et VOTRE dosage de nicotine sera celui qui vous donnera la sensation la plus agréable en gorge et la plus fidèle à ce que vous attendez d’une cigarette tout simplement.

Du coup, ce n'est pas parceque vous êtes gros(se) fumeur(euse) qu'il vous en faut beaucoup!

C'est souvent l'opposé car gros fumeur rime souvent gorge sensible, alors rangez vos calculette, ne lisez pas ce qu'il y a marqué sur votre paquet et n'écoutez que votre gorge... Les dosages les plus fréquemment choisis aujourd'hui sont 3mg et 6mg et pour les plus gros fumeurs c'est souvent 3mg voir moins.

  • Pour déterminer votre dosage:  testez les de façon croissante, en commençant par 3mg, puis 6mg, puis 12mg
  • Et si le 3mg est trop fort? Il n’est pas rare que même le 3mg puisse paraissent fort pour certains ! C'est l'état d'irritation de la gorge par le tabac qui est en cause ou plus rarement une sensibilité particulière au PG. Il faudra passer par du 1.5mg (en mélangeant une fiole de 3 et une fiole de 0 dans un fiole vide) quitte à remonter plus tard quand la gorge va mieux (le ressenti se normalise alors et le 1.5 peux peut-être paraître trop léger.

Voici comment viser pour trouver son dosage soi même :

Dosage trop bas

Impression de fumer trop light voire “que du vent”, insatisfaction, irritabilité… et reprise de la cigarette

Bon dosage

Sensation la plus agréable en gorge et la plus fidèle à ce que vous attendez d’une cigarette

Dosage trop élevé

Grosse "claque" en gorge à chaque bouffée voire toux. Puis maux de tête, soif, nausées...  abandon

Et les sels de nicotine?

On recommande de démarrer sur un eliquide avec nicotine “classique” (3,6,12mg ...) et de réserver les eliquides aux sels de nicotine uniquement en cas de besoin ou pour des profils bien spécifiques. Plus d'info dans notre artice dédié au sujet ici.

Types de kits possibles

  • Les Kits simples d’usage : Matériel le plus vendu, simple d’utilisation, convenant à tout type de fumeurs, même s’ils sont plus à destination des « petits » fumeurs et fumeurs modérés (1 à 15 cigarettes/jour), il existe des variantes plus autonomes ou fonctionnant avec des accus (batteries externes) ce qui permet de prévoir un accu de rechange. Production de vapeur modérée adaptée à tous les taux de nicotine. Un aperçu de ces kits ici.
  • Les Kits évolués / évolutifs : matériel offrant le réglage de puissance (parfois possible sur des kits simples) et divers modes de fonctionnement plus ou moins utiles, et avec en générale une grande autonomie, et convenant plutôt aux « gros fumeurs » souhaitant pallier l’arrêt de la cigarette par une forte production de vapeur et pour ceux qui recherche plus de vapeur et souhaitant faire évoluer leur matériel. C'est aussi principalement dans cette typologie de kit que la batterie sera externe gros avantage pour l'autonomie et la durabilité du matériel (relire la section juste au dessus). Exemples de kits évolués.
  • Les Pods : Petites cigarettes, légères, compactes, souvent plates ou applaties, et convenant plutôt aux « petits » fumeurs, aux fumeurs modérés et en appoint. C'est un type d'appareil très prisé pour sa discrétion, et sa faible production de vapeur en fait un avantage dans ce sens. Adaptée à tous les taux de nicotine, ont utilisera souvent un dosage plus élevé et avec des sels de nicotine dans un logique d'effet maximum pour un minimum de bouffée. Par contre, un gros fumeur risque de se retrouver vite à court d’autonomie si c'est sont seul kit. Une sélection ici.
kit-kroma-a-zenith-innokin.jpg

Cerner l'autonomie :

On vous guide en magasin, ou sur messenger, email et téléphone pour bien choisir votre kit et vous éviter des dépenses inutiles. Mais vous pouvez déjà vous poser les questions suivantes :

  • Combien est-ce que je suis capable de fumer de cigarettes, au pire? Il faut prendre en compte le genre de journée ou vous fumerez le plus. Exemple: sur une journée + une soirée entre amis, combien de cigarettes de fumée au total? C'est ce nombre MAX que votre ecigarette doit être capable de couvrir.
  • Est-ce que je veux de la puissance et faire plein de vapeur toute la journée? et/ou Est-ce que je veux être très à l'aise vis à vis de ma charge?

Si vous êtes à 30cig ou plus sur les grosses journées OU si vous avez répondu OUI à l'une des deux questions suivantes, il sera recommandé d'opter pour un kit à batterie externe (communément appellé "accu") à retrouver dans les Kits Evolués.

  • D'abord parce ça permet d'avoir un ou plusieurs accus supplémentaires, bon marché et avec une grande autonomie, pret à remplacer celle que vous venez de finir...  et donc pas besoin d'attendre la recharge.
  • Ensuite parce que contrairement à un kit avec batterie interne (non changeable), il ne finira pas en décheterie au bout d'un an d'usage intensif pour cause de batterie usée.

Le "Tirage" : vape directe ou indirecte? :

Vous voulez tirez sur votre ecigarette comme sur une clope ou comme sur une chicha? Et bien ne vous trompez pas de kit ! On vous guide en magasin et sur le site utilisez le critère de recherche "Type d'inhalation" dans le bloc servant à filtrer les produits.

Certains kits ont un atomiseur permettant les deux types d'usages moyennant une résistance adaptée.

  • Le tirage indirecte : Ou vape indirecte ou encore MTL (pour "mouth to lung" littéralement "bouche vers poumon") est la façon la plus "naturelle" de fumer. On prend une bouffée assez lentement avec la bouche, la vapeur rempli d'abord la bouche, puis on l'inhale dans un second temps. et ça va correspondre aux kits simples qu'on conseille le plus au démarrage.
  • Le tirage directe : Revient à inspirer directement à plein poumon dans sa ecigarette (comme une chicha) et correspond à des kits de démarrage simples ou évolués produisant beaucoup de vapeur (et consommant plus de batterie). Attention au dosage de nicotine : La vape directe nécessitera environ moitié moins de nicotine que la vape directe ! si vous êtes à l'aise en 6mg sur un kit à vape indirecte, pensez au 3mg si vous "montez en puissance" pour de la vape directe.

Foire aux idées reçues:


 

✖️ « Je fume beaucoup : il me faut beaucoup de nicotine »

        ✔️ Non, un fort taux de nicotine correspondra à une forte sensation en gorge ce qui n’est pas forcément ce que recherche un gros fumeur. C'est possible mais très rare en pratique. Le besoin du gros fumeur est avant tout en autonomie : plus on fume plus il faut d’autonomie de batterie.

✖️ « C’est seulement pour le geste, je n’ai pas besoin de nicotine »

        ✔️ Si c’était le cas alors mimer le geste avec un stylo devrait être 100% satisfaisant... En réalité c’est l’inverse : ce fameux geste est devenue “compulsif” précisement parce qu’il apporte la nicotine. Supprimez la nicotine, et le geste n’apporte pas la “récompense” attendue et on se tournera directement vers une cigarette à la place. Seule exception : les personnes déjà sevrées ou “patchées” et qui ressentent des envies de fumer modérées et passagères.

✖️« Si ça se trouve c’est aussi nocif ou pire que la “vraie” cigarette »

        ✔️ En passant à la vape vous vous débarrassez des milliers de composés dont la dangerosité ne fait aucun doute, par une poignée de composés 95% moins nocif voir ici. Vous remplacez donc un danger certain, par un risque beaucoup plus modéré et une alternative jugée beaucoup plus efficace que les patchs ou les gommettes nicotinées voir iciPar ailleurs on arrête de vapoter bien plus facilement qu’on arrête de fumer :) On peut baisser doucement son dosage de nicotine, palier par palier en conservant tout le plaisir et la gestuelle tout en déplaçant son addiction vers un petit monde intéressant... même sans nicotine.

✖️ « Une passerelle pour les jeunes vers le tabagisme»

        ✔️ Un argument plutôt intéressé mais qui révèle un point intéressant car c'est en réalité l'inverse.

        Tous les jeunes qui expérimentent la vape ont été au moins attiré par le tabac et 70% d’entre eux ont d’abord fumé, voir ici. En réalité la ecigarette attire de plus en plus les jeunes, au détriments du tabac (voir ici). Ils sont attirés par la technologie, sont sensibles à la question de leur santé et y trouvent aussi un sentiment de démarcation, plus d'info ici. Nul question de passerelle vers le tabac, il s'agit plutôt d'une passerelle ayant tout le potentiel pour "esquiver" le tabac.

N'hésitez pas à nous contacter.

Par message sur notre page Facebook

Pour email à rouen@barabrume.fr

Par téléphone au 02.32.12.90.09