Une question?

C'est quoi les Sels de nicotine?

Alors que vous êtes sur le point de démarrer la cigarette électronique ou que vous ayez déjà un pied dedans (ou un poumon!), peut-être avez-vous déjà entendu parler des sels de nicotine. Ils ont le vent en poupe depuis quelques mois et nombreux sont les fabricants de e-liquides qui se lancent dans la production de tels produits. Que vous connaissiez ou non les sels, on vous explique ce que c’est: en gros, il s’agit de liquides tout à fait normaux auxquels les fabricants ajoutent non pas de la nicotine “classique”, ou nicotine-base, mais des sels de nicotine. Les sels ont un avantage majeur par rapport à la nicotine-base, à savoir agir plus rapidement au cerveau et se rapprocher des sensations ressenties avec une cigarette classique.

Nicotine classique vs sel de nicotine

Comment agit la nicotine en général dans notre organisme?

La nicotine est une substance psychoactive qui, une fois ingérée, produit différents effets au niveau d’une zone centrale du cerveau qui gèrent notamment le circuit du plaisir, de la récompense. En gros, en ingérant de la nicotine, vous permettez à votre cerveau de libérer certaines substances (dopamine et adrénaline) qui ont un effet bénéfique mais temporaire dans votre organisme.

Comment sont produits les sels de nicotine?

La principale différence entre nicotine-base et sels de nicotine tient en fait au traitement chimique qui est appliqué à la molécule.

  • La nicotine-base : Pour extraire la nicotine de la plante de tabac, les laboratoires appliquent de la soude sur les feuilles puis purifient l’ensemble par un processus appelé “épuration”. Le produit final donne la nicotine-base qui est la plus couramment utilisée dans les liquides que vous trouvez en commerce.
  • Les sels de nicotine: Pour obtenir des sels de nicotine, les laboratoires appliquent à la nicotine-base un nouveau traitement chimique à base d’acides (notamment acide benzoïque) ce qui a pour effet de rapprocher le PH des sels de celui de la nicotine d’une cigarette blonde classique.

Quel différence de sensation entre sel de nicotine et nicotine classique?

Si celle-ci est la même à l’origine, son traitement chimique a donc pour incidence d’influer sur les effets de celle-ci auprès des vapoteurs, notamment au niveau du ressenti, des effets et de l’influence sur les liquides :

  • La nicotine-base donne au vapoteur une sensation en gorge (le hit) importante, un côté piquant qui doit être choisi avec précaution afin que celui-ci ne soit pas désagréable ou trop absent. Il s’agit, en quelque sorte, de tromper le cerveau par le biais d’une sensation se rapprochant de celle d’une cigarette classique; du moins le temps que la nicotine agisse effectivement dans l’organisme. Il s’agit sans doute d’un point qui peut paraître négatif concernant la nicotine-base car il faut attendre environ 15 minutes pour que les effets soient perceptibles. Toutefois, et on en reparle par la suite, cette latence à un avantage certain : rendre le sevrage plus doux. De plus, la nicotine-base, concernant les liquides, accélère le temps de maturation et exhauste les saveurs.
  • Les sels de nicotine ont un avantage certain par rapport à la nicotine-base, en cela qu’ils donnent au vapoteur un ressenti moins important. Ainsi, un vapoteur qui ressent comme un manque avec son liquide classique ainsi qu’une gêne en cas d’augmentation du taux de nicotine ou de puissance, pourra avec les sels vapoter des liquides à fort dosages (10 ou 20mg dans la majorité des cas) tout en ayant une sensation modérée (égale à peu près du 3mg pour un dosage en 10mg de sels et environ du 6mg pour un dosage en 20mg de sels) du fait de l’acidité du liquide qui permet une inhalation plus aisée et donc un dosage réellement adapté. Un second avantage tient à la rapidité d’action de la nicotine dans l’organisme. En effet, les sels sont conçus pour se rapprocher au mieux de l’action et de la quantité de nicotine réellement absorbée. Pour un liquide contenant des sels, la rapidité d’action de la nicotine est de quelques secondes à quelques minutes selon les organismes. En résumé, les liquides en sels proposent donc un taux de nicotine plus élevé, une action plus rapide et une sensation plus proche de la cigarette.

Quel type de nicotine choisir pour quel vapoteur?

La nicotine “classique” ou nicotine base peut-être le premier choix

La nicotine-base, ou “classique” demeure tout de même le premier choix à garder en tête lorsque vous souhaitez acheter du liquide. Et c’est aussi ce que les professionnels de la vape auront tendance à conseiller en priorité.

Nicotine base : Un gage d’efficacité!

Dans un premier temps, cela tient à l’efficacité du liquide. Ceux nicotinés classiquement ont fait leurs preuves. Ils demeurent la solution la plus efficace mise à votre disposition pour arrêter le tabac. De fait, la variété de liquides est bien plus importante et vous trouverez facilement votre bonheur.

Un sevrage progressif!

Dans un deuxième temps, et c’est là sans doute le plus important, le sevrage par le biais de la nicotine-base est plus doux et plus efficace. En effet, du fait de la latence qui existe entre le fait d’inhaler la vapeur et l’action réelle de la nicotine, vous perdez progressivement l’habitude de voir le système de récompense de votre cerveau activé immédiatement. De plus, l’action de la nicotine-base est plus lente et elle a l’avantage d’être plus prolongée. Ainsi vous devrez attendre pour avoir une sensation plus durable. Au fil du temps, à plus ou moins court terme, cette latence vous amènera à baisser le taux de nicotine.

Des sensations présentes même à faible dosage!

Enfin, dernier point à souligner, le hit. Même avec un faible dosage, le hit d’un liquide “classique” demeure présent. Ainsi, la sensation en gorge demeurera présente même si le taux de nicotine n’est pas réellement adapté. Ainsi, et naturellement, votre cerveau s’habituera à recevoir de moins en moins de nicotine et en demandera moins pour activer le système de récompense.

Les sels de nicotine dans quel cas l'utiliser ?

Les Sels de Nicotine restent une alternative intéressante pour tout vapoteur. Toutefois elle demeure particulièrement efficace pour certains profils.

Sels de nicotine pour les gros fumeurs!

En premier lieu, pour les gros fumeurs ou anciens gros fumeurs qui ont besoin d’un apport nicotinique important et qui ne trouvent pas satisfaction avec les liquides classiques. En effet, bien que leur besoin de hit ne soit pas nécessairement élevé (certains se satisfont d’une sensation de 3 ou 6mg), l’apport nicotinique dont ils ont besoin les amènent souvent à utiliser énormément leur matériel et à se retrouver rapidement avec une batterie déchargée, à devoir remplir très souvent le réservoir ou à ressentir une sensation de manque. Les sels de nicotine permettent de pallier ce besoin nicotinique, du fait d’un plus fort dosage, tout en vapotant moins.

Une solution aux terrains sensibles!

En deuxième lieu, les sels de nicotine conviennent bien mieux que les liquides classiques aux personnes ayant un terrain (bouche, gorge, poumons, muqueuses…) irrité. Du fait du hit moins important, les liquides aux sels n’ont pas la même propension à faire tousser, à irriter, que la nicotine-base.

Pas le temps d’attendre!

Enfin, les sels de nicotines peuvent devenir les alliés de ceux et celles qui ne peuvent vapoter que difficilement. Qu’il s’agisse d’un manque de temps au travail (pas ou peu de “pauses clopes”), du contact avec des fumeurs et qui ont du mal à résister à la tentation, avec des personnes sensibles, d’un grand temps passé dans les transport ou dont l’entourage est incommodé par la vapeur. Il s’agit souvent de personnes souhaitant maximiser l’effet de la nicotine en quelques bouffées.

Quels dangers quels précautions concernant les sels de nicotine?

Le risque d’amplification de l’accoutumance par les sels de nicotine

Qu’il s’agisse de nicotine-base ou de sels de nicotine, il demeure que la molécule de base crée une addiction chez celui ou celle qui en consomme. Du fait de l’absence de “hit”, de sensation nicotinique en gorge, les sels de nicotine peuvent augmenter la dépendance du vapoteur car celui-ci peut enchaîner les bouffées sans ressentir de gêne. Ainsi, il habituera son cerveau à obtenir facilement sa “dose”, contrairement à la nicotine-base qui crée, à forte utilisation, une sensation de picotement de plus en plus importante et amène naturellement celui ou celle qui l’utilise à faire une pause.

Il faut donc consommer les sels de nicotine de manière précautionneuse pour ne pas retomber dans une addiction identique voire plus importante qu’avec le tabac.

Moins de sensation en gorge et risque de surdosage avec les sels de nicotine

Autre élément à prendre à prendre en considération avec les sels de nicotine, c’est le risque de surdosage nicotinique. De fait, en réduisant le “hit” et donc les possibles gênes en gorge, les sels de nicotine donnent à l’utilisateur/utilisatrice le moyen de combler rapidement le “manque” qui se fait sentir quelque temps après l’ingestion de nicotine.

Ainsi, avec les sels de nicotine, l’utilisateur à les moyens d’activer le système de récompense en continue. Le risque? C’est de donner à son corps une quantité de nicotine excessive et ainsi entraîner toute une série de symptômes qu’il faut prendre en compte et qui vous indiquent qu’il est temps de stopper l’ingestion de nicotine. Les indicateurs les plus courants sont notamment les vertiges (c’est aussi le cas lorsque vous vapotez un liquide avec un dosage trop fort pour vous), des maux de tête (zones typiques des migraines et des crises de tension), assèchement buccal, nausées, insomnie… De même, l’absorption de la nicotine peut se faire par contact cutané. Si vous vous renversez du liquide sur les mains ou toute autre partie du corps, pensez à bien vous laver la partie touchée et veillez bien aux symptômes ci-dessus.

Remarque : Les Différents mode d'utilisation de la nicotine : Puissance et tirage

Il existe encore d’autres différences entre les liquides aux sels de nicotine et ceux avec nicotine classique. Celle qu’il nous reste à souligner concerne le type de tirage.

En effet, il existe deux “grandes” façons de “tirer”sur sa cigarette électronique. La première façon est celle que vous avez l’habitude d’utiliser avec une cigarette classique (ou du moins que la très grande majorité des fumeurs utilisent). Appelée “tirage indirect” il s’agit d’une méthode en deux temps consistant à aspirer la vapeur en la stockant dans sa gorge et sa bouche, puis de l’inhaler pour transmettre la vapeur aux poumons avant de l’exhaler.

La deuxième manière est appelée “tirage direct”: il s’agit d’inhaler la vapeur directement dans les poumons sans la stocker dans la gorge. Cette méthode n’est pas naturelle et risquera de vous procurer une certaine gêne au début.

Toujours est-il que ces deux méthodes, selon le matériel dont vous disposez, sont tout à fait adaptées pour les liquides avec nicotine-base. La seule contrainte sera votre tolérance au “hit”.

Par contre, un liquide aux sels de nicotine demandera une puissance relativement modérée afin de profiter au mieux de vos liquides sans subir les désagréments de la très rapide absorption et du très fort dosage de ces liquides. Ainsi, le laboratoire LIPS, qui fabrique entre autre les liquides de la marque “Le French Liquide” et les “Salt E-Vapor”, recommande une puissance comprise entre 7 et 9 watts, avec des résistances comprises entre 1,3 et 2 Ohms en tirage indirect (brochure 2018. Voir également les conseils d’utilisation des liquides aux sels de nicotine développés dans la description des produits ici: https://www.lefrenchliquide.com/fr/sel-de-nicotine-salt-e-vapor/usa-classic.html) .

D’autres vont recommander une puissance maximum de 15 watts pour leurs liquides. Essayez de bien vous renseigner avant de consommer vos liquides aux sels, juste histoire de ne pas être contre-productif ;)

Voilà, vous avez toutes les clés pour profiter au maximum de votre expérience nicotinique ainsi que l’ensemble des éléments qui vous permettront de faire votre choix entre nicotine-base et sels de nicotine!

Bonne vape!